Historique


PG1

PG3

La conception

En Suisse, dans les années 1980, plusieurs groupes de conteurs et conteuses se sont formés, réunissant des gens qui s’intéressaient à la mythologie, aux légendes, aux contes merveilleux. Dans les mouvements des aînés de cette époque, l’idée d’une valorisation des retraités et des retraitées par la transmission d’histoires était née.

 

De Lausanne, les premiers conteurs et conteuses montent à Paris pour suivre des cours.
Alors qu’en Suisse alémanique, le mouvement des contes est déjà bien avancé grâce aux frères Grimm,
les Suisses romands le redécouvre.

 

Dans le canton Fribourg, il existe déjà quelques conteurs qui racontent ça et là individuellement. Il faudra pourtant attendre 1994 et l’impulsion de M. Philippe Jaquet, responsable du mouvement des aînés (MDA) de Neuchâtel, pour créer le groupe fribourgeois des conteurs et conteuses. L’aventure commence. Une nouvelle branche du mouvement des aînés voit le jour, avec à sa tête Yvonne Schütz et Monique Chappuis (-Tinguely), très rapidement secondées par Inge Von der Krone, bâloise et conteuse expérimentée. Les expériences de ce trio donnent l’étincelle
qui allume la flamme des contes en terre fribourgeoise.

 

Très vite, elles décident de former les futurs conteurs et conteuses de la région, car ellese se rendent que la qualité attisera l’intérêt du public pour le conte.

 

La première volée de formation de conteurs et conteuses débute à l’automne 1994, toujours dans le cadre du MDA.

 

Dès les débuts, les Parcours Audriaz et le passeport-vacances sont les principales occasions de se faire connaître auprès du public. Grâce à ces contées, le groupe peut se réunir gratuitement à la salle de la Vannerie. Toutefois, même s’il y a un intérêt, les gens ne viennent pas spontanément aux contes.
Ceux qui le font sont des « éclairés », des « précurseurs », des enseignants.

 

Chaque automne, de nouvelles personnes adhèrent au groupe pour se former avec les plus anciennes. Elles suivent également des journées de cours avec les conteurs et conteuses de Neuchâtel qui invitent des professionnels du conte, de la voix, de la classification, les sources, et divers thèmes formatifs. A ce moment-là, les contées sont bénévoles. Seules quelques contées spéciales sont rémunérées. Le groupe tourne avec une quinzaine de membres. Il est majoritairement composé de femmes, qui sont considérées comme des mères chrétiennes et charitables,
tendance qui perdure jusqu’à nos jours.

 

En 1998, le groupe choisit de se nommer « En faim de contes » pour être représentatif dans le public. Puis en 1999, sous l’impulsion d’Odile Hayoz, les souper-contes sont créés tout d’abord au château à Ependes, puis à Courtion, à Bulle, Posieux et pour finir aux Quatre Vents et à Morlon. La volonté est d’aller chercher le public là où il se trouve pour lui faire connaître l’art du conte et surtout pour y amener un public adulte.

 

Entre 2000 et 2005, les conteurs et conteuses participent à la semaine médiévale de Fribourg.

 

En 2002, Monique et Inge quittent le groupe « En faim de compte » pour voler de leurs propres ailes. Leur départ provoque une légère tempête.
De cette crise naîtra, une année plus tard, Contemuse.

 

La naissance

Le 3 juin 2003 a lieu l’assemblée constitutive de l’Association Contemuse, qui reste encore au sein du MDA.

 

Son nom a été trouvé par Hildy Kilchör. Il est le seul à avoir fait l’unanimité et il a l’avantage de pouvoir être utilisé sans traduction dans les deux langues du canton. Des statuts sont élaborés, un comité est mis sur pied, avec Dominique Berney pour présidente. L’un des premières décisions du comité est de séparer formation de base (FB) et formation continue (FC). Une formatrice est responsable de la conduite de la FC. La FC, quant à elle, fonctionne de manière autonome avec des ateliers autogérés, des conférences et des stages. Dans la FC, les conteurs et conteuses seront évalués par le groupe.

 

En décembre 2004, le groupe fête ses 10 ans.

 

Le 13 janvier 2005, un différend entre le comité et la formatrice provoque la sortie de la formatrice qui est remplacée par Claudia Nussbaum-Bürki.

 

Depuis ce nouveau changement, Contemuse grandit et s’affermit.

 

Chaque deux ans, une nouvelle volée d’apprentis conteurs et conteuses se lance dans la formation de base. 12 personnes au maximum peuvent y participer.

 

Entre 2005 et 2006, suite à une mésentente avec MDA, Contemuse décide devenir indépendante.

 

Depuis 2005, sur l’initiative de Inge von der Krone et Heidi Monin, des visites légendaires sont organisées et proposées à l’Office du tourisme de Fribourg.

 

Dès décembre 2006, à la demande d’Hubert Audriaz, Contemuse conte bénévolement
durant l’hiver au Jardin magique.

 

En 2009, le groupe déménage au Phénix et doit dorénavant payer une location.

 

Depuis l’Assemblée générale de 2011, il n’y a plus de président ou de présidente du comité. Chacun de ses membres s’investit en fonction de ses disponibilités.

 

En 2011, le comité de la St-Nicolas propose à Contemuse de conter au
collège St-Michel et au marché aux poissons contre rémunération.

 

En 2012, un nouveau logo est créé pour marquer l’identité de Contemuse.
C’est une grenouille qui lève la patte arrière sur la tête, comme une couronne.

 

Le graphiste a choisi une grenouille (ou crapaud) pour représenter Contemuse, car la grenouille est, à son avis, un élément assez représentatif du conte en général. La grenouille a la patte levée derrière sa tête, car elle veut nous faire croire qu’elle porte une couronne, suggérant un prince grenouille attendant d’être embrassé par sa princesse. Son geste peut aussi représenter le geste que l’on fait lorsque l’on tend l’oreille afin de mieux écouter. Toutefois, à chacun son interprétation, mais finalement cette patte levée n’est-elle pas un peu intrigante ?

 

La tête de la grenouille légèrement penchée et son sourire sont une invitation amicale au spectateur à venir écouter et même à interagir avec le conteur ou la conteuse. Elle est placée au-dessus de Contemuse, comme posée dessus. En réalité, elle n’est pas posée dessus, mais soutenue par celle-ci, car sans Contemuse, elle ne serait pas là.

 

Le 12 octobre 2013, l’Association Contemuse fête ses 10 ans et les 20 ans de la création du groupement des conteurs et conteuses fribourgeois. Les membres fondateurs, les anciens membres, les membres actifs et les membres de la nouvelle volée de formation de base sont invités. Ralph Nataf, conteur français réputé est invité pour donner un spectacle.

 

A l’occasion de l’anniversaire de l’Association, les membres passés et présents découvrent le premiers CD de Contemuse « Contes choisis », enregistré en juin 2013. 


PG2